puce
puce

Scoutisme

Dans l'éducation de leurs enfants, les parents peuvent trouver une grande aide à travers le scoutisme, ainsi que l'expliquait le Pape François : « Combien de générations doivent à la pédagogie scoute leur croissance sur le chemin de la sainteté, la pratique des vertus, et en particulier la grandeur d’âme ».
Sens de l'initiative et de la responsabilité, courage, générosité, sens du concret, tout cela dans une vie de foi, voilà tout ce que le scoutisme est capable d'apporter aux jeunes.
A cette école, on comprend que pour être chrétien, il faut être un homme accompli - et c'est ce chemin, adapté à chaque âge, que propose la méthode scoute.

Un bon nombre d'enfants de la messe de 9h45 participent au mouvement basé à la Paroisse des Saints Anges Gardiens (Guides et Scouts d'Europe). Selon le désir ce ces derniers, les prêtres de Saint-André en assurent le suivi spirituel.

D'autre part, un second mouvement se rassemble régulièrement à Saint-André, et est lié à la communauté de la messe de 11h, et donc à la forme extraordinaire du rite romain (Europa Scouts). Tous et toutes y sont également bienvenu(e)s.

Quelques citations scoutes pour terminer :



« La meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le donner aux autres. » Baden-Powell

« C’est moins par la force de ses armements qu’une nation s’élève au-dessus des autres que par le caractère de ses citoyens. » Baden-Powell

« Les connaissances sans le caractère ne sont que la croûte sans le pâté. » Baden-Powell

« Il est un bon moyen de se créer une âme amicale : le sourire.
Pas le sourire ironique et moqueur, le sourire en coin de lèvres, qui juge et rapetisse.
Mais le sourire large, net, le sourire scout à fleur de rire.
Savoir sourire : quelle force ! Force d’apaisement, force de douceur, de calme, force de rayonnement.
Un type fait une réflexion sur ton passage... tu es pressé... tu passes... mais souris, souris vastement. Si ton sourire est franc, joyeux, ton type sourira aussi... et l’incident sera clos dans la paix... Essaie.
Tu veux faire à un camarade une critique que tu juges nécessaire, lui donner un conseil que tu crois utile. Critique, conseil, choses dures à avaler
Mais souris, compense la dureté des mots par l’affection de ton regard, le rire de tes lèvres, par toute ta physionomie joyeuse.
Et ta critique, ton conseil porteront mieux... parce qu’ils n’auront pas blessé.
Il est des moments où, devant certaines détresses, les mots ne viennent pas, les paroles consolatrices ne veulent pas sortir... Souris avec tout ton coeur, avec toute ton âme compatissante. Tu as souffert et le sourire muet d’un ami t’a réconforté. Tu ne peux pas ne pas avoir fait cette expérience. Agis de même pour les autres.
Christ, disait Jacques d’Arnoux, quand ton bois sacré me harasse et me déchire, donne-moi quand même la force de faire la charité du sourire.
Car le sourire est une charité.
Souris à ce pauvre à qui tu viens de donner deux sous..., à cette dame à qui tu viens de céder ta place..., à ce monsieur qui s’excuse parce qu’il t’a écrasé le pied en passant.
II est malaisé parfois de trouver le mot juste, l’attitude vraie, le geste approprié. Mais sourire ! C’est si facile.., Et cela arrange tant de choses !
» Guy de Larigaudie